Empreintes

Expos Empreintes

Le samedi 24 septembre 2016 - lundi 18 septembre 2017 00:00
Tarif :

L’humanité, tant dans sa diversité que dans son unicité, s’exprime au musée de l’Homme lors d’une exposition exceptionnelle intitulée “Empreintes” ouverte jusqu’au 18 septembre 2017.

L’objectif atteint en terme de visiteurs confirme l’attrait pour le musée de l’Homme. Cette institution, dont la rénovation s’est achevée il y a un an, contribue largement à la richesse du paysage culturel parisien. L’exposition Empreintes témoigne du travail des chercheurs et de l’engagement humaniste du musée envers des peuples autochtones menacés par la destruction progressive de leur environnement. Une présentation rendue possible grâce au foisonnement de support artistiques et expérimentaux. L’établissement fait pénétrer la science au cœur de la société à travers divers temps forts qui rythment l’exposition.

• L’exposition de Frans Krajcberg


Originaire de Pologne et naturalisé Brésilien, l’artiste Frans Krajcberg est l’invité de marque de l’évènement. La nature brésilienne est sa source d’inspiration. Quant à son combat contre la destruction de la forêt amazonienne, il est au cœur de cette exposition. Photographies, films documentaires, écrits et autres créations sont autant d’empreintes rassemblées par l’artiste. Dans ses œuvres, il dépeint à la fois la beauté naturelle de cette jungle et son visage calciné par les flammes.

• “Tribu/s du monde“

Cette exposition photographique réalisée par Anne de Valdière est centrée sur la main, outil commun à tous et “dont rien ne vient masquer la vérité”. Du Sénégal à la Laponie, l’ancienne journaliste reporter a traversé les continents en quête de cette authenticité saisissante. Elle a également capturé les portraits de multiples personnes appartenant à différentes ethnies. Le résultat de cette recherche est à admirer jusqu’au 2 janvier.

• Deux messagers du bout du monde accueillis au musée


Le musée reçoit deux objets d’une rare valeur jusqu’au 31 décembre: une pirogue venue tout droit de la forêt amazonienne équatorienne ainsi qu’une parure issue des hautes terres de Papouasie-Nouvelle Guinée. La pirogue a été conçue spécialement par le peuple Kichwa de Sarayuka à l’occasion de la COP21. La parure est composée de plumes, fibres, poils, cheveux et accessoires corporels collectés par le chef Mundiya. Elle est le symbole de la volonté de cette communauté autochtone de tisser des liens avec les sociétés occidentales.

• Expo-dossier “Sur les traces de la santé”


L’exposition, présente jusqu’au 24 avril, est dédiée à l’apport de l’archéologie à la santé des Hommes. Entre archéologie funéraire, anthropobiologie, paléopathologie et autres disciplines modernes, elle dresse un panorama des connaissances actuelles. Objets, textes, films d’animation et documentaires sont autant de pistes de réflexion.

• Les rendez-vous de la société des amis


Les thématiques abordées lors de ces sessions n’ont pas encore été dévoilées mais entretiennent toujours un lien étroit avec les divers mouvements présentés dans Empreintes. Les rencontres ont lieu un lundi par mois de 12h30 à 14h et les conférences un mercredi par mois de 18h à 19h30. L’entrée est libre dans la limite des places disponibles.

Astrid Dallemagne

Photo à la Une © Marc Dozier

Adresse : 17, place du Trocadéro et du 11 Novembre 75116 Paris
Chargement de la carte…
Partager sur :